Publié le 2 commentaires

14 janvier 22 : sortie de l’intégrale CosmoBacchus

CosmoBacchus Intégrale
Dossier de presse CosmoBacchus Intégrale

Aujourd’hui, 14 janvier 2022, c’est le jour de la sortie officielle en librairie de l’intégrale de ma série CosmoBacchus : une trilogie en bande dessinée, qui est une enquête critique sur la biodynamie et l’anthroposophie.

C’est un jour important pour moi, plusieurs années de travail et d’engagement qui prennent forme ensemble dans ce gros ouvrage de 280 pages d’enquête sous forme de narration graphique. Je pense que c’est un livre important pour faire connaître au public ce que sont la biodynamie et l’anthroposophie. Et je pense que c’est une sujet important pour prendre les bonnes décisions pour l’avenir de la planète, et pour se défaire des fausses informations qui nous entravent (oui, je suis un peu gonflé, mais c’est ce que je pense).

Pourtant, cette publication peut très bien se retrouver noyée sous le flot du quotidien : CosmoBacchus est publié chez une toute petite maison d’édition associative à Angoulême, les éditions Eidola, qui sont les seules qui ont eu le courage de porter ce projet. Elles sont distribuées par un petit diffuseur/distributeur, Makassar. Autant dire que cette sortie a de très grandes chances de passer inaperçue !

Aussi, si vous êtes journaliste culture ou BD, critique culturel, blogueur, si vous êtes sur les réseaux sociaux et que vous ne connaissez pas CosmoBacchus ni l’anthroposophie : je vous invite à jeter un œil sur le dossier de presse que je mets en lien ci-dessous. Si vous êtes un média installé, demandez un service de presse aux éditions Eidola, partagez ce message, intéressez-vous à ce que sont vraiment la biodynamie et l’anthroposophie !

Sinon, allez chez votre libraire et commandez-lui le livre. Vous pouvez aussi le commander sur mon site. C’est plus cher parce que je n’offre pas les frais de port, et plus long parce que je suis lent, mais vous aurez une dédicace !

En plus, CosmoBacchus est une enquête pleine d’humour et de suspens, au cours de laquelle je crois qu’on ne s’ennuie pas ! En tout cas c’est ce que j’ai essayé de faire, et je serais très intéressé de connaitre votre avis sur la question !

Génèse de CosmoBacchus

CosmoBacchus Intégrale
CosmoBacchus Intégrale JB Meybeck — Eidola janvier 2022

Il y a huit ans, en 2014, paraissait ma première BD, qui s’intitulait « CRA, Centre de Rétention Administrative » aux éditions Des Ronds dans l’O.

C’était une BD de témoignage sur le sort réservé aux étrangers sans papiers dans les centres où l’administration française et européenne les enferme arbitrairement.

Voulant continuer à faire de la bande dessinée, mais en traitant des sujets plus légers si possible, j’ai fait la rencontre d’un caviste avec qui j’ai décidé de faire un livre sur le vin. J’étais loin de me douter que je m’engageais sur une voie qui allait me conduire à devenir quasiment un lanceur d’alerte !

Une étrange viticulture

En effet, au cours de mes recherches vinicoles, je suis tombé sur une viticulture étrange : la biodynamie. Cela m’a paru un sujet intéressant à traiter, car plein de profondeur et de surprises. Parce que moi, ce que j’aime dans la vie, c’est comprendre d’où viennent les choses, pourquoi on fait ce qu’on fait, pourquoi on dit ce qu’on dit. Et là, je m’étais sans le savoir attaqué à un sujet qui m’en réservait des tonnes, de surprises.

La biodynamie, pour tout un chacun, c’est une agriculture bio, proche de la nature, dans laquelle le domaine agricole est considéré de façon holistique, comme un tout cohérent, et où on travaille avec les phases de la lune. C’est ce que je pensais, et je trouvais ça plutôt cool !

Mais au cours des cinq ans d’enquêtes sur le terrain, de lectures, d’interview , d’écriture et de réalisation de CosmoBacchus, j’ai découvert que la biodynamie, c’était bien autre chose ! C’est une pratique de magie blanche, un ensemble de rituels occultistes issus d’une doctrine portée par une organisation tentaculaire, la société anthroposophique universelle !

La biodynamie, c’est un élément d’un ensemble vaste, qui englobe non seulement l’agriculture dans son ensemble (pas seulement la viticulture), mais aussi l’éducation, la santé (y compris la pharmacie et la parapharmacie), l’économie, la politique, la pratique artistique, l’habillement, les matériaux, les techniques, la typographie, bref tous les aspects de la vie d’un individu : cet ensemble s’appelle l’anthroposophie.

Et qu’est-ce que l’anthroposophie ?

L’anthroposophie est une idéologie délirante, raciste, obscurantiste, antiscience, antivax, élitiste, climatosceptique, qui se dissimule sous les atours de l’écologie, de la fraternité, de la science même : l’anthroposophie c’est avant tout le mensonge et la dissimulation. Et si le terme n’est encore pas très connu, on la trouve partout dans notre société, elle est extrêmement répandue : dans vos magasins sous les labels Demeter, Biodyvin et d’autres, dans les écoles sous pédagogie Steiner Waldorf, dans vos pharmacies à travers les produits Weleda, Wala, Dr Hauschka, dans vos porte-monnaie avec les banques La Nef, GLS ou Triodos, dans vos associations avec les Colibris, Générations futures, Coquelicots, dans la politique, avec des partis écologistes gangrénés par cette contre-pensée, dans vos médias qui font souvent l’éloge de la biodynamie ou de la pédagogie Steiner Waldorf sans savoir de quoi ils parlent.

Bien entendu, je ne fais pas d’amalgame entre tous les membres des entreprises ou associations que je viens de citer avec les aspects déplaisants de la doctrine anthroposophique : l’anthroposophie dissimule soigneusement ses contenus les moins consensuels, et la plupart des viticulteurs en biodynamie, des adhérents aux Colibris, des clients des entreprises Weleda, en ignorent tout ou la plus grande partie. Un organisme ou une association qui contient des éléments anthroposophes n’est pas non plus pestiférée : mais ces éléments doivent être identifiés et déconstruits.

Entre réchauffement climatique et pandémie

Quand j’ai commencé CosmoBacchus, en 2014, c’était surtout l’aspect écologique qui me préoccupait (et qui me préoccupe encore) : en effet, plusieurs partis et associations écologistes, comme je l’ai dit, sont influencés par la pensée anthroposophique, en promouvant la biodynamie par exemple, ou en se méfiant des vaccins et de la science en général (ce qui ne veut pas dire que combattre la biodynamie c’est être le jouet de l’agrochimie, comme on me l’objecte parfois : on doit se méfier de la technique — et notamment des pesticides, pour ne pas les nommer —, mais à bon escient). Or la biodynamie, qui n’apporte rien de mauvais (ni de bon) en elle-même, fonctionne comme un cheval de Troie qui peut amener celles et ceux qui la pratiquent vers les aspects problématiques de l’anthroposophie.

Mais avec la pandémie qui s’est déclenchée début 2020, alors que j’avais fini ma trilogie et que j’en présentais le troisième tome au festival d’Angoulême, c’est l’aspect médical qui a fait des ravages. En effet, comme je l’ai déjà dit, l’anthroposophie et la biodynamie défendent une idéologie antivaccin. Et on peut dire que la plupart des courants antivaccins qui sévissent actuellement sont sous influence directe ou indirecte de l’anthroposophie. C’est le cas en France et notamment dans le Bas-Rhin : beaucoup d’écoles Steiner Waldorf sont des foyers de maladie à cause du refus vaccinal qui y est pratiqué. Mais c’est aussi le cas en Suisse et en Allemagne d’où l’anthroposophie est originaire. Ainsi que dans le monde entier. Par exemple au Brésil, où la conseillère santé du président Bolsonaro, Nise Yamaguchi, qui l’a conduit à proscrire les masques et les vaccins, est une anthroposophe. Cette dame était en effet directrice de l’institut Ita Wegman du Brésil. Ita Wegman était une compagne de route de Rudolf Steiner, le gourou de l’anthroposophie. Elle-même a inventé la médecine anthroposophique. On peut donc dire que cette médecine a été la cause de plusieurs centaines de milliers de morts au Brésil, et très probablement dans le monde.

L’anthroposophie n’est pas seulement une aimable pensée alternative qui croit aux fées et aux influences cosmiques, mais un véritable fléau pour l’humanité, et un facteur très important de fake news, plongeant une partie du monde dans une réalité alternative : dans cette « réalité » anthroposophe le changement climatique n’est pas dû au CO2 mais aux ondes hertziennes, les vaccins séparent les âmes des corps, les enfants laids sont démoniaques ou mal réincarnés, la dette karmique explique les malheurs des humains, le gui soigne le cancer, la matière est une illusion car seul l’esprit existe, et la race aryenne doit dominer le monde. C’est une pensée d’extrême-droite qui se dissimule sous un aspect new age, cool, de gauche.

Critiques de l’anthroposophie

Quand j’ai commencé à me préoccuper du sujet en 2014-2015, celui-ci était bien moins connu qu’aujourd’hui. À peu près un seul homme à l’époque se dressait contre l’anthroposophie : il s’agit de Grégoire Perra, ancien professeur des écoles Steiner Waldorf, qui, par un extraordinaire effort intellectuel, a pris conscience de l’enfermement sectaire dans lequel il vivait depuis son enfance, l’a déconstruit et l’a dénoncé à des associations antisectes : son témoignage est à lire sur le site de l’Unadfi, dans son blog et sa chaîne Youtube. S’il y a un lanceur d’alerte, c’est bien lui ! Il l’a d’ailleurs payé très cher, différentes tentacules de la société anthroposophique ayant porté plainte contre son témoignage, ceci ayant donné lieu à plusieurs procès qu’il a tous gagnés, mais au prix d’une tension psychologique et financière très importante.

À part Grégoire (et quelques blogs isolés), je me suis donc trouvé assez seul à enquêter sur l’anthroposophie pendant plusieurs années. Puis en juillet 2018 est sorti un article de Jean-Baptiste Malet du Monde Diplomatique sur la question, brisant une sorte de tabou dans le monde journalistique qui jusqu’à présent ne tarissait unanimement pas d’éloges sur la biodynamie, la pédagogie Waldorf, les monnaies locales, etc.

Depuis, à la faveur notamment de la pandémie qui a mis l’anthroposophie sur le devant de la scène, des zététiciens, des journalistes, des bloggeurs, des chercheurs, des personnes sur Twitter se sont emparés du sujet.

Citons le youtuber Shadow Ombre, La chaine La Tronche en Biais, le podcast Meta de Choc, Le podcast Scepticisme Scientifique, le site de sociologie AgriGenre, Kalou de la chaine Youtube Skeptics in the pub Valais, Cyril DGNR Gambari, les journalistes Timothée de Rauglaudre et Jean-Lou Adénor et leur livre Le nouveau péril sectaire, Stéphanie de Vanssay, essayiste et conseillère nationale au secteur éducation, la journaliste et écrivain Natalia Trouiller, le petit robot Kartapuss et ses fiches hilarantes sur l’anthroposophie, et bien d’autres que j’oublie… mais je vous engage à tous les suivre !

Citons aussi et surtout Richard Monvoisin, célèbre professeur d’auto-défense intellectuelle à l’université Grenoble-Alpes, qui m’a fait l’honneur de signer une préface incroyable pour l’intégrale CosmoBacchus !

Pour autant, la biodynamie a toujours la faveur de beaucoup de médias. Le journal Le Monde s’est même fendu de tout un dossier sur Rudolf Steiner et l’anthroposophie à la faveur de l’été dernier, pour en louer la pensée alternative et adoucir les critiques faites à son encontre…

CosmoBacchus : l’intégrale !

Aujourd’hui, donc, l’intégrale de CosmoBacchus sort en librairie.

Dans ce texte, j’ai été assez direct, au risque de choquer, ou d’être pris moi-même pour un peu complotiste. Je vous prie de m’en excuser. Mais ce que je dis est étayé, sourcé, vérifié. Les sources sont disponibles sur ce site et à la fin de la BD (il y a aussi un petit dossier photographique). Et c’est le résultat d’années d’enquête que l’on découvre tout doucement au fil de la BD.

Pour que cette intégrale de CosmoBacchus soit repérée par les médias et que le bouche à oreille marche bien, merci de partager cet article et la vidéo qui va avec.

Et que vivent l’imagination, l’esprit critique et l’auto-défense intellectuelle !

CosmoBacchus Intégrale :
Le dossier de presse !

CosmoBacchus Intégrale
CosmoBacchus Intégrale : le dossier de presse — JB Meybeck — Eidola janvier 2022

https://transfert.meybeck.net/bd/cosmobacchus/dossierDePresse/Cosmobacchus-Dossier-de-presse_integrale.pdf

Trailer de CosmoBacchus par Eidola Éditions !

Editions Eidola :
http://eidola.fr/livres/cosmobacchus-integrale/

Témoignage de Grégoire Perra sur le site de l’UNADFI :
https://www.unadfi.org/non-classe/temoignage-dun-ancien-anthroposophe/

Blog de Grégoire Perra :
https://veritesteiner.wordpress.com/

Chaîne Youtube de Grégoire Perra :
https://www.youtube.com/channel/UCM6B3UmfaU1aNjjj5WBS02A

Site de Richard Monvoisin :
https://www.monvoisin.xyz/

Article de JB Malet dans le Monde Diplomatique :
https://www.monde-diplomatique.fr/2018/07/MALET/58830

Blog de Shadow Ombre :
https://shadowombretexte.blogspot.com/

Chaîne Youtube de Shadow Ombre :
https://www.youtube.com/channel/UCboeAH8kgX1RHePrJlC0P8Q

La Tronche en Biais :
https://youtu.be/MA8reahSL0g

Meta de Choc :
https://metadechoc.fr/podcast/une-vie-en-anthroposophie/

Scepticisme Scientifique :
https://www.scepticisme-scientifique.com/episode-469-une-bd-sur-lagriculture-biodynamique-cosmo-bacchus/

Site AgriGenre :
https://agrigenre.hypotheses.org/2476

Chaîne Youtube Skeptics in the pub Valais :
https://www.youtube.com/c/skepticsinthepubvalais

Site Cyril DGNR Gambari :
https://cyril-dgnr.com/fr/

Livre Le nouveau péril sectaire (Adenor/de Rauglaudre, Robert Laffont) :
https://www.lisez.com/livre-grand-format/le-nouveau-peril-sectaire/9782221255322

Compte Twitter Natalia Trouiller :
https://twitter.com/ntrouiller

Compte Twitter de Kartapuss :
https://twitter.com/KartapussFR

Le Monde : dossier de l’été sur l’anthroposophie :
https://www.lemonde.fr/series-d-ete/article/2021/07/11/le-monde-occulte-de-rudolf-steiner-theoricien-aux-preceptes-naturalistes-controverses_6087913_3451060.html

Publié le Laisser un commentaire

Les contenus cachés de l’anthroposophie : les Êtres Élémentaux — dédicace CosmoBacchus

Dédicace de BD en dessin des quatre êtres élémentaux décrits par Rudolf Steiner — les Gnomes, les Ondines, les Sylphes et les Salamandres.
Il s’agit d’un livestream sur Twitch (avec quelques goodies pour rester dans cet affreux jargon anglosaxon) durant lequel je décris avec abondance de détails les divers aspects de ces petits êtres difficilement perceptibles pour tout autre que notre ami Rudolf Steiner.

Même si c’est loin d’être un logiciel libre, vous pouvez vous abonner à ma chaîne Twitch : https://www.twitch.tv/jbmeybeck

Publié le Laisser un commentaire

Les Animaux Cosmiques d’Olivier

Dédicace de CosmoBacchus, les Animaux Cosmiques :

la Vache Éthérique,
le Cerf Astral,
la Pieuvre Anthroposophique.

Pour Olivier, en SpeedDrawing.

La musique, c’est « 1973 » (mon année de naissance) de Bruno E, que j’ai chopé sur Youtube Audio Library.
Si vous avez des plans de musiques libres de droits et gratuites je suis preneur.

À part ça il y a une grosse faute d’orthographe vers la fin, j’ai honte, mais j’ai eu la flemme de tout ré-exporter !

Si vous aimez la BD, achetez CRA, KOKO ou COSMO sur www.meybeck.net si vous la voulez dédicacée, ou si vous êtes pressés, chez votre libraire (précisez lui que c’est diffusé par Makassar et édité par Eidola) !

Bises à tou·t·s·e (j’ai jamais pigé comment ça marche le point médian).

Publié le Laisser un commentaire

Les Démons de Guigui

Dédicace en speed Drawing accompagné par Scott Joplin des trois tomes de CosmoBacchus pour Guigui : dessins des trois démons éponymes des livres, Lucifer, Ahriman, Soradt, !

Avec présentation du livre Mystère du monde Quantique par Thibault Damour et Mathieu Burniat chez Dargaud,
https://www.dargaud.com/bd/le-mystere-du-monde-quantique

et rappel de ma signature/rencontre/table ronde à l’Eurêkafé de Toulouse le 30 septembre à 20h00, en compagnie de Simone Rich
https://www.facebook.com/events/649572232610650

Publié le Laisser un commentaire

Trois gourous de CosmoBacchus pour Sébastien

Trois gourous pour Sébastien :

  • Helena Blavatsky, escroque et grande prêtresse clairvoyante de la Théosophie ;
  • Jidu Krishnamurti, jeune indien adoubé réincarnation du Christ par la Théosophie, ayant provoqué indirectement la création de l’anthroposophie ;
  • Rudolf Steiner, créateur de la société anthroposophique en France.

Tout ça sur les trois tomes de CosmoBacchus, bien entendu.

On y parle aussi de vidéos opening et (sans aucun lien) des formidables vidéos de l’Ahrimanien « Shadow Ombre » sur sa chaîne Youtube et aussi de ses interventions sur le podcast Scepticisme Scientifique avec Jean-Michel Abrassard.

  • www.youtube.com/channel/UCboeAH8kgX1RHePrJlC0P8Q
  • www.scepticisme-scientifique.com/episode-472-lhistoire-du-nouvel-age-premiere-partie-avec-shadow-ombre/

Et moi, et moi et moi :

  • www.meybeck.net www.facebook.com/jbmeybeck
  • www.facebook.com/meybeck.bd
  • twitter.com/meybeck_bd
Publié le Laisser un commentaire

Lucas CosmoBacchus trilogie : les « héros

Dédicace de la trilogie CosmoBacchus — Lucifer (la caméra n’a pas marché), Ahriman, Soradt —, dessin des trois personnages de la BD : Jean-Marie Lebris, Jean-Bernard Junistroom, Alan.

Le tout en « speed drawing ».

Pour « Lucas — Ni Torni Raison ».

Avec présentation préalable du livre « NonNonBa » de Shigeru Mizuki éditions Cornelius.

Publié le Laisser un commentaire

Dédicace de « CosmoBacchus » T3 « Soradt » pour Cyprien

2020 09 03 CosmoBacchus T2 Cyprien (première débute à 15h) Voilà la vidéo de la maturité. Pas de problème technique majeur. C’est la dernière dédicace de la trilogie destinée à Cyprien, le tome 3 de CosmoBacchus intitulé Soradt. Il y est question d’Alan, le vendeur de Jean-Marie, du docteur Séralini et du Goetheanum de Dornach en Suisse. Vous pouvez en savoir plus sur CosmoBacchus.meybeck.net